Sauvegarde des données

Source de l’image : pixabay.com

Source de l’image : pixabay.com

D’abord, rappelons ce qui est fait dans la plupart des TPE/PME : les sauvegardes, si elles sont faites, sont souvent stockées au même endroit que les ordinateurs et/ou serveurs. Si jamais il y a un sinistre (un incendie ou un dégât des eaux) la sauvegarde est perdue. Par conséquent, on peut retenir un problème de stockage, en particulier dans les petites entreprises.

La solution, c’est de délocaliser les sauvegardes. Il y a plusieurs solutions qui peuvent être mises en place :

  • une sauvegarde hébergée chez un prestataire spécialisé
  • ou une sauvegarde hébergée dans ses propres locaux, vers un second bâtiment ou une agence de l’entreprise par exemple.

1°) La sauvegarde hébergée chez un prestataire spécialisé :

L’avantage de l’hébergement de sauvegarde, c’est justement qu’elle va se trouver dans un autre endroit, la plupart du temps dans un local adapté (répondant à plusieurs contraintes de sécurité), ce qui permet de pouvoir retrouver ses données en cas de sinistre sur le site de l’entreprise.

L’inconvénient reste, comme le Cloud, la confidentialité des données. On peut toujours se demander si les données ne vont pas être consultées par cet hébergeur. La solution pourrait être de crypter sa sauvegarde de données avant de l’envoyer vers cet hébergeur.

Avant de se lancer dans ce type de démarche, plusieurs points sont à vérifier :

  • L’accès à mes données est-il bien sécurisé et accessible uniquement par mon prestataire ?
  • Le prestataire de services peut-il accéder à d’autres données que celles à sauvegarder (isolation du réseau) ?
  • Ma connexion Internet est-elle adaptée (bande passante utilisée) ?

Il faut également se poser d’autres questions : comment restaurer les données de l’entreprise en cas de crash ? Combien de temps cela va-t-il prendre ?

Il y a d’autres solutions qui permettent également une externalisation de sa sauvegarde.

2°) La sauvegarde hébergée dans ses propres locaux :

Cela consiste à héberger soi-même sa propre sauvegarde externalisée, vers d’autres bâtiments ou d’autres agences.

L’inconvénient réside dans le fait qu’elle reste sur le réseau de l’entreprise et peut être touchée par une attaque touchant le réseau (virus…). L’autre inconvénient, c’est que cette sauvegarde n’est pas forcement surveillée et testée régulièrement.

Conseils pour la sauvegarde des entreprises :

Il ne faut pas oublier un point clé de la sauvegarde, qui est de faire régulièrement un test de restauration. Malheureusement, beaucoup d’entreprises ne le font pas et on peut se retrouver avec des sauvegardes qui ne sont pas fonctionnelles depuis plus de 2 ans par exemple.

Autre conseil, se poser les questions de base : mon entreprise peut-elle se permettre de perdre des données ?

Attention : Le contenu de ce site est purement indicatif. Il ne constitue aucunement un conseil. Ces recommandations seules ne suffisent pas pour sécuriser son système d’information. Chaque système doit être analysé au cas par cas pour pouvoir trouver la solution adaptée.